Un Monaco en progrès mais impuissant face à l’expérience de l’Atletico

Un Monaco en progrès mais impuissant face à l’expérience de l’Atletico

On attendait forcément ce premier match de l’AS Monaco, qui accueillait l’Atlético de Madrid, deux équipes pas forcément en réussite dans leur championnat respectif. Leonardo Jardim devait composer avec les moyens du bord, avec beaucoup de blessures, et un milieu par exemple composé de Aholou, N’Doram et Tielemans. En face, pas de surprise si ce n’est la titularisation d’Angel Correa à la place de Thomas Lemar. Et ce sont les troupes du Cholo Simeone, en tribunes ce soir puisque toujours suspendus, qui ont pris le meilleur sur leur rival du soir. On notera la présence de seulement 12000 spectateurs à Louis II pour ce match de prestige.

L’Atlético démarrait fort, avec Diego Costa qui était à deux doigts de trouver la faille sur cette frappe croisée (6e). Mais c’est bien le club du Rocher qui allait frapper en premier, via Grandsir, qui récupérait un ballon après un contre favorable et expédiait le cuir hors d’atteinte d’Oblak (1-0, 18e). Samuel Grandsir est le premier joueur Français à marquer lors de son premier match en Champions League depuis Ben Yedder avec Séville en septembre 2016.

La défense monégasque a grincé face aux vagues successives, surtout l’axe Glik-Jemerson qui a laissé de gros espaces dans son dos. Après quelques scories techniques vite corrigées, l’Atlético a assis sa domination et fait très mal par ses combinaisons sur les côtés, si chères à Simeone. Les Madrilènes ont égalisé sur une action d’école, une ouverture de Koke déviée par Griezmann dans la course de Diego Costa, qui a gagné son duel devant Benaglio (31e), après l’avoir perdu en début de match (5e).

L’équipe de Simeone a fait le break avant la mi-temps quand Gimenez s’est imposé dans la surface sur un corner de Koke (45e+1).

Les Madrilènes ont ensuite géré leur avance en se maintenant dans le camp de Monégasques qui ont rarement eu l’occasion de revenir, si ce n’est sur une tentative osée de Falcao de loin (65e). La défense madrilène a géré facilement les quelques velléités des joueurs Jardim, dont plusieurs centres de Sidibé, sans personne à la réception. Glik a tout de même eu le ballon du 2-2 dans le temps additionnel, mais a manqué le cadre sur un centre de Mboula. Monaco est tombé contre plus fort, mais a tout de même démontré des progrès par rapport à son entame poussive en L1.

Didier Deschamps a pu apprécier un beau duel entre le latéral gauche de l’Atlético Lucas Hernandez et le latéral droit de Monaco Djibril Sidibé. Hernandez, qui a touché 72 ballons, a gagné 8  de ses 10 duels, mais s’est peu montré offensivement. Sidibé, lui, est le joueur de Monaco qui a touché le plus de ballons (88e) et a remporté 10  de ses 13 duels. S’il a été important offensivement, Sidibé a toutefois affiché un déchet important, avec 21 ballons perdus.

Diego Simeone suspendu participe toujours autant au match même d’en haut des tribunes :

Les notes des joueurs :

Le classement du groupe A :

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*