Ryder Cup 2018 : Discours croisés des capitaines

Première conférence conjointe des capitaines de la Ryder Cup, Thomas Bjørn et Jim Furyk. Tiger Woods a évidemment été un des sujets principaux.

Sur la Ryder Cup

Thomas Bjørn, capitaine européen : « Nous y sommes. Cela fait 18 à 20 mois que nous travaillons dur pour vivre ça. Je n’ai pas vu passer le dernier mois tant les choses se sont bousculées. Je suis sûr que nous allons vivre une semaine fantastique car tout est en place et deux grandes équipes vont s’affronter ».

Jim Furyk, capitaine américain :« L’année a démarré doucement puis tout s’est accéléré ces six dernières semaines. Hier soir, enfin, nous étions dans l’avion et, grâce à Tiger, le voyage a créé un énorme buzz ».

Sur la victoire de Tiger Woods

Thomas Bjørn, capitaine européen : « J’ai passé 25 ans à jouer avec Tiger Woods. Nous voulons tous que Tiger soit au sommet de son art car il a tant fait pour le jeu de golf. Je l’ai regardé gagner hier soir, cette victoire est formidable pour notre sport. »

Jim Furyk, capitaine américain : « Tiger a super bien joué toute l’année. Il était en course dans deux tournois majeurs et a eu d’autres opportunités de gagner. Sa victoire est un formidable buzz pour notre équipe. Il va encore ajouter de la folie à cette Ryder Cup ».

Sur le rôle de capitaine

Thomas Bjørn, capitaine européen : « Mon rôle est d’être leur soutien et leur leader et de les conduire dans la bonne direction. Nous sommes une équipe, nous sommes un groupe et nous avons un seul but ».

Jim Furyk, capitaine américain : « J’ajouterai que Thomas et moi avons eu de nombreuses expériences en tant que joueur et vice-capitaine. Je me suis inspiré ici et là des capitaines que j’ai admirés. Avec Thomas, nous manageons nos équipes avec notre propre caractère et selon nos expériences passées ».

Sur les parties d’entraînement                                 

Thomas Bjørn, capitaine européen : « Nous avons tous déjà joué le parcours du Golf National. Mais le parcours est légèrement différent de celui que nous jouons à l’Open de France en juin ou juillet. J’ai déjà une idée précise, disons entre 80 % à 85 %, de comment seront constitués mes pairings, mais plein de choses peuvent se passer avant vendredi ».

Jim Furyk, capitaine américain : « La plupart des joueurs, américains comme européens, doivent d’abord récupérer du jet lag. Mais ces trois jours sont très importants pour bien connaître le parcours. Six des joueurs l’ont déjà joué. Six ne le connaissent pas. Sur ce plan, les Européens ont un avantage ».

conférence de presse des deux capitaines

La 1ère conférence de presse des deux capitaines européen et américain Thomas Bjorn et Jim Furyk en direct du centre de presse au Golf National ! #RyderCup2018

Publiée par ffgolf – Fédération française de golf sur Lundi 24 septembre 2018

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*