Mayer où l’homme aux dix sports !

Mayer où l’homme au dix sports !

Courir, lancer, sauter. L’essence de l’athlétisme. L’essence du décathlon, cette discipline si particulière, polyvalente, complète avec ses dix épreuves sur deux jours, quatre courses du sprint au demi-fond en passant par les haies (100 m, 400 m, 110 m haies, 1.500 m), trois sauts (perche, longueur, hauteur) et trois lancers (poids, javelot, disque).

Rarement mis en lumière, le plus souvent à des kilomètres de l’aura médiatique du 100 m lors des Jeux Olympiques d’été tous les quatre ans, bien plus connu comme une chaîne de magasins de sport, le décathlon s’est offert son moment de gloire en France, dimanche 16 septembre.

C’est l’homme du week-end. Le véritable héros tricolore. En battant le record du monde de sa spécialité – le décathlon –, Kevin Mayer a repoussé dans l’ombre l’autre « événement national » de ces deux derniers jours, la victoire des tennismen français en demi-finale de Coupe Davis.

A 26 ans, le décathlonien a réussi, dimanche 16 septembre, au Décastar de Talence (Gironde), compétition considérée comme l’une des Mecque du décathlon, un exploit hors norme : battre de 81 points le record du monde de la spécialité, détenu depuis 2015 par l’Américain Ashton Eaton (9 126 points contre 9 045).

Talence avait déjà été le théâtre d’un record du monde. Le 5 septembre 1992, l’Américain Dan O’Brien y avait surpassé la performance du Britannique Daley Thompson avec un total de 8 891 points.

Kevin Mayer n’est que le troisième athlète à franchir le cap mythique des 9 000 points, ce qui le place dans la lignée d’un autre exploit, celui du perchiste Renaud Lavillenie, qui avait supplanté en 2014 le record de Sergueï Bubka.

« Ce total était difficilement imaginable. Beaucoup de grands décathloniens n’ont jamais atteint les 9 000 points. Lorsque Eaton l’a réalisé, on l’a considéré comme un extraterrestre », souligne l’entraîneur d’athlétisme Pierre-Jean Vazel.

La voix encore émerveillée, juste avant de satisfaire aux obligations plus terre à terre du contrôle antidopage, le nouveau recordman du monde s’est confié au Monde : « C’était incroyable, je n’ai pas envie de descendre de mon nuage. Au-delà de la performance, ce qui m’a ébloui, ce sont les émotions dans les yeux de mes proches et de tout le public. C’est pour ça que je fais du décathlon. »

« Kéké la braise »

Quel contraste avec son mois d’août ! Il y a six semaines, l’ultra-favori des championnats d’Europe de Berlin avait connu le premier grand échec de sa carrière. Deux ans après sa médaille d’argent olympique à Rio, derrière l’ancien boss Eaton, et…

BIO EXPRESS

Né le 10 février 1992 à Argenteuil (Val-d’Oise). 26 ans ; 1,86 m.

 

  • Recordman du monde du décathlon (9 126 points)
  • Champion du monde (2017)
  • Vice-champion olympique (2016)
  • Vice-champion d’Europe (2014)

 

REPERES

Ils sont 3 décathloniens à avoir franchi la barre symbolique des 9 000 points. Avant Mayer, le Tchèque Roman Sebrle en 2001 (9 026) et l’Américain Ashton Eaton en 2015 (9 045) y étaient déjà parvenus.

4, c’est le nombre de Français désormais détenteurs d’un record du monde d’athlétisme. Outre Mayer, il y a Renaud Lavillenie au saut à la perche (6,16 m en 2014), Yohann Diniz sur 50 km marche (3 h 32’33” en 2014) et Teddy Tamgho, meilleur performeur en salle au triple saut depuis 2011 (17,92 m).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*