Lloris: Captain Discret et Recordman

Découvrez Hugo Lloris, le capitaine de l’Equipe de France après sa 100ème sélection et la victoire de la France face au Pérou. Un cap symbolique qui récompense une carrière internationale d’une régularité exemplaire.

Le gardien est le septième Bleu à atteindre ce palier. Devant lui, une prestigieuse poignée de champions du monde, du recordman Lilian Thuram (142 sélections) à son sélectionneur Didier Deschamps (103), en passant par Thierry Henry (123), Marcel Desailly (116), Zinédine Zidane (108) et Patrick Vieira (107).

«Un grand professionnel», «Un mec simple», «Quelqu’un de calme», «Un capitaine discret» dixit ses partenaires

Lloris, à la fin du match, préfère mettre en avant son Equipe: «C’est une grande satisfaction car l’objectif est atteint. Il faut conserver la première place en ne perdant pas contre le Danemark. Le Pérou a poussé jusqu’au bout, mais on a su rester solides et disciplinés. Les entrants ont beaucoup apporté, avec leur énergie, pour nous permettre de garder le résultat. On aurait pu oser un peu plus balle au pied.»

En 2008, quand Grégory Coupet a mis les Bleus et l’OL derrière lui, le Niçois a pris les rênes d’emblée sur les bords du Rhône. En équipe de France, il a attendu dans l’ombre de Steve Mandanda qui s’est noyé en un an, peu aidé par une défense qui se délitait. La passation de pouvoir s’est effectuée au cœur du mois d’août 2009. Un déplacement aux Iles Féroé (0-1). Première victoire. Premier clean sheet. Lloris s’est installé et n’a jamais quitté la place. Il ne lui manque que l’accomplissement ultime, que Fabien Barthez ou Joël Bats sont allés chercher à leur époque respective et qui leur confère une place à part dans le gotha des portiers bleus. S’il veut “faire le match” avec ses glorieux prédécesseurs, Lloris sait ce qu’il lui reste à faire du côté de la Russie.

Hommage à un homme discret mais fiable qui laissera une trace dans l’histoire de l’Equipe de France:

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*