Les pronostics d’Opta sur les chances des différents pays à la Coupe du Monde 2018

Les pronostics d’Opta sont tombés.

La France se place 4eme avec 9.9% de chance contre le 13.2% pour le favori: le Brésil.

L’Allemagne se classe devant la France ainsi que l’Argentine.

L’Espagne juste derrière la France.

Quelles sont les meilleures cotes pour parier ? Quel pronostic pour le vainqueur final ? Quel impact chez les Bookmakers ? Nous faisons le point.

Si de nombreuses nations sont attendues cet été lors du tournoi, l’Espagne d’Isco et de Sergio Ramos reste donc l’une des plus parées pour le titre selon nos spécialistes foot. Quant aux Français de Didier Deschamps, une place dans le dernier carré est elle attendue, performance somme toute correcte au vu de la concurrence. En tout cas, en attendant de voir quels seront les premiers enseignements du Mondial, le moment est plus que venu de réfléchir à vos pronostics.

Pour rappel, les Bleus n’auront droit à aucune prime s’ils ne se hissent pas au moins en quarts de finale.

Didier Deschamps et ses hommes savent donc à quoi s’en tenir : ils doivent au moins sortir du groupe C où ils affronteront l’Australie, le Pérou et le Danemark. Puis, ils devront passer l’obstacle qui les attend en 8es de finale : ce sera face à un membre du groupe D, à savoir l’Argentine, l’Islande, la Croatie ou le Nigeria.

400 000 euros par joueur en cas de sacre

En d’autres mots, la FFF attend de l’équipe de France qu’elle fasse au moins aussi bien qu’en 2014. Au Brésil, les Bleus sortirent en tête du groupe E devant la Suisse, l’Equateur et le Honduras. Puis, ils éliminèrent le Nigeria (2-0) en 8es. Et finalement, ils tombèrent en quarts face à l’Allemagne (0-1, but de Mats Hummels), future championne du monde.

Par contre, les Français toucheront une belle prime s’ils succèdent aux Allemands en s’imposant en finale le 15 juillet à Moscou. Chaque joueur pourrait toucher jusqu’à 400 000 euros.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*