France-Espagne : vite fait bien fait !

France-Espagne : vite fait bien fait !

Le duo Julien Benneteau – Nicolas Mahut a surclassé la paire espagnole. Dans deux mois, la France défendra son titre….

Un premier set vitesse grand V, un deuxième acte maîtrisé et un peu de suspense pour conclure : le double de cette demi-finale a ressemblé à un scénario parfait. Nicolas Mahut et Julien Benneteau ont effacé leurs mauvais souvenirs de la finale 2017 pour propulser la France en finale 2018. Les Espagnols Marcel Granollers et Feliciano Lopez n’ont pas pesé lourd : 6/0, 6/4, 7/6. Les deux amis de 36 ans ont fait le travail vite fait bien fait.

En ne perdant que quatre points dans le premier set, les Français établissent une sorte de record. En double, dans le groupe mondial de Coupe Davis, ce genre de péripétie doit être rare… Complètement déchaînés, en particulier “Bennet”, ils avalent ce premier acte en moins de 20 minutes.

Feliciano Lopez, particulièrement peu inspiré en retour et à la volée, ouvre le compteur des rouge et or d’entrée de deuxième set. Mais Marcel Granollers cède sa mise en jeu dès le troisième jeu. Solides, compacts sur leur mise en jeu, les hommes de Yannick Noah accentuent logiquement leur avantage (6/0, 6/4) sans jamais être bousculés dans ce France-Espagne.

La troisième manche offre un tout autre scénario. Du suspense ! Quelques scories au filet et deux jolis points espagnols coûtent un break d’entrée à l’Angevin et au Bressan (3-0). Mais à 4-2, sur le service de Granollers, les Bleus sortentle grand jeu, avec un passing de coup droit rageur de “Nico” suivi d’un retour gagnant de Julien (4-3).

Dans la foulée, l’occasion est donnée aux tenants du titre d’enfoncer le clou. Balle de break à 4-4 sur le service du gaucher Lopez. Sauvée d’un smash un soupçon hésitant de Granollers.

Tie-break. Porté par le public du stade Pierre-Mauroy, les Français font la course en tête. 5-3, 6-5, première balle de match. Annulée par Granollers qui enchaîne par une double-faute. Deuxième balle de match… annulée par les Espagnols d’un bon retour. Mais sur le troisième, Benneteau réussit le retour de revers imparable sur le service slicé de Lopez. Les Bleus s’effondrent de joie sur le court. C’est gagné !

Dans un peu plus de deux mois, la France aura donc l’occasion de réussir un doublé historique. Elle n’a plus remporté le Saladier d’argent deux fois de suite depuis 1931-1932. On attend ça avec impatience…

Les Bleus défendront leur titre face à la Croatie ou les États-Unis.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*