Documentaire sur l’OM ce soir sur France 3 à 23h

Le funeste épisode de la banderole des South Winners 87 sur le Didier Deschamps, alors qu’il était entraîneur de l’OM en 2012.

Un éclairage sur la relation entre le club et les supporters à l’époque.

L’OM a détaillé dans son communiqué les circonstances de cette séparation, assurant que l’ancien international français avait fait part de son souhait de quitter le club dès la fin de la saison 2011-12. « Didier Deschamps a été reçu le 23 mai dernier par les responsables du club pour préparer la saison 2012-2013. Monsieur Didier Deschamps ayant fait état de son souhait de quitter l’OM, les conditions de son départ ont été envisagées », explique l’OM dans un communiqué signé par l’entraîneur et Vincent Labrune, le président du club.

« L’Olympique de Marseille remercie Didier Deschamps pour le travail accompli en faveur de l’équipe depuis 3 ans et lui souhaite bonne chance pour la suite », peut on encore lire. De son côté, «Didier Deschamps remercie l’Olympique de Marseille pour son soutien permanent tout au long de ses trois saisons».

Au terme de trois saisons, Didier Deschamps, «Dédé», aura permis au club de remporter six trophées lors des trois dernières saisons : un titre de champion de France en 2010, deux trophées des champions en 2010 et 2011 et trois Coupes de la Ligue en 2010, 2011 et 2012. Mais il a connu une dernière saison difficile entre un bilan sportif très moyen – 10e place en championnat – et des relations conflictuelles avec son directeur sportif José Anigo. L’usure, la tension qui rêgne au quotidien dans le club le plus médiatisé de France et ces résultats en dents de scie de la saison passée, ponctuée par une peu glorieuse 10e place en championnat, ont eu raison d’un homme qui répète à l’envie sa «haine viscérale de la défaite».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*