Champion du Monde -20 ans ! Les Petits Bleus battent l’Angleterre 33-25 en finale !

Rugby : France – Angleterre moins 20 ans : 33-25

Les Tricolores ont remporté le premier titre de champion du monde des moins 20 ans

Dans un Stade de la Méditerranée chauffé au bleu, les coéquipiers d’Arthur Coville n’ont pas manqué leur entame dans le sillage d’une mêlée impressionnante permettant aux Français d’ouvrir le score grâce à la botte de Louis Carbonel. L’ouvreur toulonnais double la mise sur une nouvelle indiscipline anglaise permettant à la France de prendre six points d’avance. Ces Tricolores sont décidément irrésistibles !

Il faut attendre la 22ème minute pour voir les Anglais débloquer leur compteur. Dans la foulée, un placage dangereux sur Romain Ntamack permet aux Bleus de camper dans les 22 mètres adverses et après une nouvelle avancée en mêlée, Cameron Woki est à la conclusion de l’offensive tricolore pour le premier essai de la partie. Une pénalité de Carbonel plus tard et les Tricolores comptent onze point d’avance. Les Anglais défendent leur chance jusqu’au bout et sur une passe litigieuse, inscrivent leur premier essai dans les arrêts de jeu. Malgré tout, les Bleus conservent l’avantage et rejoignent les vestiaires avec six points d’avance.

La seconde période reprend sur les mêmes bases avec des Bleus réalistes qui scorent dès l’entame grâce à la quatrième pénalité de Louis Carbonel. Vaillants en défense, les Tricolores creusent un peu plus l’écart avant l’heure de jeu avec deux nouvelles pénalités. Incroyable performance des Français qui mènent 23-8 à l’heure de jeu en résistant à la puissance anglaise. Chaque initiative adverse bute sur le courage et l’abnégation des Français en défense.

Malgré le deuxième essai anglais, les Bleus ne baissent pas les bras et dans un ultime sursaut trouve la faille dans la défense anglaise grâce à Seguret à la récupération d’un coup de pied astucieux de Louis Carbonel.

Le chemin a été long, laborieux parfois et semé d’embuches souvent ! Mais les coéquipiers d’Arthur Coville n’auront trébuché qu’une seule fois cette année pour finir la saison avec un bilan exceptionnel de neuf victoires pour une seule défaite. La Nouvelle Zélande, l’Afrique du Sud et l’Angleterre pour finir, un tableau de chasse impressionnant pour cette bande de copains dont la moitié défendra encore les couleurs tricolores l’an prochain.

Au-delà des joueurs, c’est aussi la réussite de tout un encadrement autour du trio Sébastien Piqueronies, Manager, Eric Dasalmartini, entraîneur des avants et David Darricarrère, entraîneur des arrières. Tout au long de la compétition, ils auront veillé, parlé, écouté, réconforté ou secoué les 30 futurs champions du monde.

Ces Bleus sont exceptionnels mais surtout ils CHAMPIONS DU MONDE !

FICHE TECHNIQUE

Dimanche 17 juin 2018 à Béziers (Stade de la Méditerranée), France – Angleterre (mi-temps : 14-8)

Spectateurs : 17 700

Arbitre : Egon Seconds (AfS)

France : 2 essais Woki (26), Seguret (75), 7 pénalités Carbonel (5, 20, 38, 41, 54, 57, 69)

Angleterre : 2 essais Olowofela (40+2), Heyes (72), 1 transformation Grayson (73), 2 pénalités Smith (22, 64)

FRANCE : Laporte – Tauzin, Barassi, Ntamack (Seguret, 40), Marty (Vincent, 78) – (o) Carbonel, (m) Coville (cap) (Gimbert, 69) – Joseph (Francoz, 75), Woki, Berruyer – Geraci (Azagoh 73), Lavault – Bamba (Brennan, 64), Marchand (Lamothe, 61), Gros (Boniface, 56)

ANGLETERRE : Parton – Ibitoye, Dingwall, Hardwick (Butler, 56), Olowofela – (o) Smith (Grayson, 69), (m) White (Brand, 63) – Basham (Willis, 63), Curry (cap), Hill – Scott, Kpoku (Hinkley, 73) – Painter (Heyes, 50), Walker (Cutting, 62), Seville (Knight, 55)

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*