Areola confirme qu’il est l’après Lloris ! Une première et un record !

A seulement 25 ans, Areola vient de faire son 1er match en tant que gardien titulaire de l’Equipe de France et quel match ! Il a été nommé Homme du match avec un 8,5/10.

Alors que les français commencent à bien le connaitre grâce notamment à sa dernière saison avec son club, Areola vient de passer un cap. Profitant des absences sur blessures d’Hugo Lloris et de Steve Mandanda, le gardien du Paris Saint-Germain a été mis sur le devant de la scène pour le retour des Bleus, moins de deux mois après leur titre mondial en Russie, face à l’Allemagne (0-0), jeudi, pour le compte de la 1ère journée de la Ligue des Nations.

Areola est parvenu à se mettre dans la poche les fans tricolores en l’espace d’une soirée. C’est simple, le champion du monde U20 en 2013 a été absolument phénoménal à Munich. Pas du tout effrayé par l’enjeu, le seul joueur aligné au départ du match à l’Allianz-Arena qui n’a pas disputé la finale contre la Croatie est parvenu à hisser son niveau de jeu comme il l’a trop rarement fait ces deux dernières années au PSG.

«J’aurais espéré une petite victoire en bonus», a-t-il conclu, dans un sourire, après avoir longuement analysé sa rencontre devant des médias impatients de l’entendre. «Très fier» et «pas surpris» par son niveau de performance, Didier Deschamps l’avait auparavant encensé. Areola avait en effet été retenu une première fois dans le groupe des Bleus en octobre 2015.  “S’il faisait partie des trois gardiens pour la Coupe du monde, ça veut dire que je le considère parmi les trois meilleurs gardiens français”, et non comme un éternel remplaçant, a insisté Didier Deschamps en conférence de presse.

Areola s’est comporté en patron, selon ses partenaires. «On a beaucoup communiqué, il nous a replacés» dit Pavard.

Il a dégoûté les Allemands, réalisant pas moins de six arrêts. Un record depuis dix ans.

Areola et les Bleus, c’est une histoire qui dure. Car avant de s’installer durablement dans le groupe des A, il a porté le maillot tricolore chez toutes les catégories de jeunes : moins de 16 ans, moins de 17, moins de 18, moins de 19, moins de 20 et Espoirs ! Le point d’orgue de cette carrière chez les Bleuets : un titre de champion du monde, déjà, et en jouant cette fois, lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans. Areola avait même été décisif lors de la finale, en arrêtant deux tirs au but face à l’Uruguay (0-0, 4-1 aux tab).

À cette époque, Areola possédait déjà ce talent sur sa ligne, cette explosivité dans ses sorties, cette assurance que tout le monde loue. Aujourd’hui âgé de 25 ans et demi, il a ajouté à sa panoplie la patience. Du fait de son parcours chez les Bleus, bien sûr, mais aussi au PSG. Formé au club, il a mis très longtemps à s’y imposer. Après avoir disputé deux matches en 2012-13, il a ensuite été prêté à Lens, en Ligue 2 (2013-14), à Bastia (2014-15), puis à Villareal, en Espagne (2015-16). De retour au PSG, il a perdu sa place de titulaire en cours de saison 2016-17 au profit de Kevin Trapp. Et alors qu’il sort d’une très belle saison 2017-18, notamment en Ligue des champions, voilà que le club de la capitale va chercher la légende italienne Gianluigi Buffon !

En attendant le retour d’Hugo Lloris, le joueur du PSG va prolonger l’intérim dans le but tricolore dimanche 9 septembre (20h45) face aux Pays-Bas au Stade de France. L’occasion pour lui d’engranger de la confiance et du temps de jeu, alors que plusieurs échéances l’attendent du côté du PSG. Gianluigi Buffon suspendu en C1, le “Titi parisien” défendra la cage parisienne lors des trois premières journées de la Ligue des champions. À Paris, nul doute qu’on s’en frotte les mains.

 

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*