Angers 0 – Guingamp 1: GUINGAMP LANCE SA SAISON À ANGERS

L’En Avant de Guingamp a décroché sa première victoire de la saison à l’occasion de son déplacement sur la pelouse de l’Angers SCO ce samedi lors de la 8e journée de Ligue 1 Conforama (0-1).

Solide et réaliste, l’En Avant de Guingamp a remporté sa première victoire de la saison sur la pelouse de l’Angers SCO samedi soir à l’occasion de la 8e journée de Ligue 1 Conforama (0-1). Si les joueurs d’Antoine Kombouaré restent derniers au classement, ils reviennent à trois points de l’Amiens SC et du Stade Rennais, qui jouera dimanche contre le Toulouse FC, les premiers clubs hors de la zone rouge. Alors qu’ils restaients sur trois victoires et un nul, les Angevins comptent 10 unités au compteur et pointent à la 11e place au classement.

BENEZET AVANT LA PAUSE

Dans la foulée de son premier point pris sur la pelouse du Nîmes Olympique (0-0), Antoine Kombouaré avait décidé de reconduire son organisation à trois défenseurs centraux, avec le seul Nolan Roux en pointe. Un système sur lequel le SCO est venu buter malgré les efforts de Jeff Reine-Adélaïde et Flavien Tait, auteurs de frappes sans grand danger pour un Johnsson concentré (8e, 32e et 33e).

Le bloc breton a réussi à rester imperméable pendant 90 minutes, pour la deuxième fois de suite, ne laissant presque aucun espace libre à Stéphane Bahoken si ce n’est sur un appel, mais Tait, toujours lui, était trop court pour couper le centre tendu de l’attaquant (21e). Cerise sur le gâteau pour les Guingampais, dans le temps additionnel de la première période, Ludovic Blas adressait une passe fuyante à ras de terre parfaite pour Nicolas Benezet qui profitait d’une hésitation de Ludovic Butelle pour glisser le ballon sous le portier angevin (0-1, 45e).

NOLAN ROUX BLESSÉ

Si Antoine Kombouaré veut se montrer perfectionniste, il pourra toujours reprocher à ses joueurs de ne pas avoir tué le match alors qu’ils ont eu les occasions les plus nettes en seconde période. Lucas Deaux, bien décalé par Jordan Ikoko, trouvait Ludovic Butelle (58e) avant qu’une volée de Benezet ne soit encore sortie par le gardien (71e) ou que Blas ne cadre pas une frappe enroulée du gauche (86e).

Dans le temps additionnel, Nathaël Julan perdait un face-à-face avec Butelle (92e) mais, avec une solidité retrouvée, les joueurs de En Avant de Guingamp pouvaient lever les bras quelques secondes plus tard. Une sensation qu’ils n’avaient pas encore connue cette saison et qui va leur permettre d’aborder la suite de l’exercice 2018/2019 avec un nouvel élan. Seule ombre au tableau : la sortie sur blessure de Nolan Roux.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*